Tribunes libres

La Seine à Paris intra-muros est depuis 1891 amodiée à notre AAPPMA UPP pour le droit de pêche et nous y avons donc droits et devoirs, tant pour la pêche, les poissons que pour la protection du milieu naturel.
Nous constatons que ce beau fleuve subit des agressions multiples :
-          par les pollutions apportées par les bateaux et bateaux logements (1600 en Ile-de-France dont 1000 ne sont pas aux normes)
-          par les eaux pluviales lessivant les sols imperméables (merci au PLU d’apporter des nouveautés pour l’avenir et pour les grandes opérations récentes récupérant in situ leurs eaux pluviales)
-          par les déversoirs d’orages insuffisants ou mal-opérants ! (le rapport annuel sur le prix et la qualité des services d'eau et d'assainissement est alarmant sur ce point, car page 51 on voit clairement la stagnation depuis 10 ans des efforts contre les rejets dans le milieu naturel)
-          par les prises et rejets d’eaux dites claires en Seine, avec les risques dus à de mauvaises manœuvres non intentionnelles ou autres
-          par les prises et rejets autres, cachés ou visibles (nous avons fait condamner un pollueur par mazout), etc…
-          par l’amont, Seine ou Marne (idem que précédemment + les viticulteurs de Champagne, les industries notamment chimiques, les médicaments, les rejets de stations d’épurations, etc…)
-          par l’amont, le Canal Saint-Martin, dont le tributaire Canal de l’Ourcq est pollué par les rejets du 93, importants et rendant difficile l’approche d’un état baignable du Bassin de La Villette.
 
Je rappelle que la Seine est malgré ces désagréments baignable !
Par ailleurs il faut bien noter que nous envoyons à l’aval une eau de Seine qui sera ensuite bue (après potabilisation !) par les habitants de la presqu’ile de Gennevilliers.
 
En conclusion, les eaux de surface (La Seine, les lacs et étangs de Paris, ainsi que les Canaux) sont mon sujet de prédilection et je souhaiterais que ce sujet soit développé au sein de l’OPE.


 
                                                                Christian Chollet, Président de l’Union des Pêcheurs de Paris (UPP)

 

Vous pouvez nous envoyer votre tribune par email ou vous pouvez l'écrire dans le commentaire ci-dessous.

 

 

Mis à jour le : 10 Avril 2015
Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Nouveau commentaire

Les commentaires sont validés avant publication