Enjeux métropolitains: l'alimentation de l'eau potable

La création de la métropole francilienne est sujette à de nombreux avatars ; la question de l’alimentation en eau n’est pour l’instant pas incluse dans les projets institutionnels, mais alimente déjà un débat politique tendu: raison de plus pour prendre le temps d’étudier sereinement la question, de comprendre les diagnostics, de confronter les points de vue.

Un groupe de travail sur ce sujet s’est réuni pour la première fois le 10 février, voici comment il présentait le débat:

"L’alimentation en eau de l’agglomération parisienne se trouve à un tournant, comme en témoignent les défis auxquels elle est confrontée, ou les débats ou les propositions qui se multiplient. Mais il n’est pas facile pour le citoyen d’y voir clair dans ce dossier et de comprendre ce qui est en jeu.

L’Observatoire Parisien de l’Eau (OPE), et l’Association Recherche Collectivités dans le domaine de l’eau (ARCEAU) ont décidé d’engager en commun une réflexion et une discussion sur ce thème.

Son objectif est de fournir aux citoyens des éléments d’information, et de réflexion, sur  l’alimentation en eau dans l’agglomération, sur les enjeux actuels et à venir.

Le sujet peut paraître délicat, puisque le contexte institutionnel n’est pas encore stabilisé et ni l’OPE ni ARCEAU ne veulent se laisser enfermer dans le débat politico-politicien, qui n’est pas leur domaine.

Faut-il pour cela renoncer à en débattre ?  non, car au-delà des luttes de pouvoir, il y a de vrais problèmes de fond, aux enjeux importants

Ce montage en co-production rend plus évident le principe de fonctionnement de cette opération :  il ne s’agit pas d’y rechercher un consensus, encore moins d’y faire campagne collectivement pour telle ou telle solution; nous visons à produire information-réflexion-débat, le but étant que chacun reparte mieux armé pour ce qu'il estimera devoir penser et faire.

Pour cela, deux démarches s'imposent:

- nous rappeler notre propre histoire, car de multiples tentatives ont été faites  au cours des années 30, 60, 80, pour coordonner, rationaliser, mutualiser, voire optimiser cette alimentation en eau, tentatives qu’il nous faut revisiter pour en tirer les leçons, laissant une pluralité d’autorités organisatrices et d’opérateurs, jaloux de leur indépendance,  préserver obstinément l’autonomie de leur service.  Aujourd’hui la réforme territoriale oblige à rebattre les cartes : c’est donc un moment  privilégié pour affronter ce que depuis un siècle on n’a pas réussi à instaurer dans l’agglomération parisienne: une véritable politique publique de  l’alimentation en eau. Bien sûr un siècle de développements autonomes rend plus difficile toute tentative de rationalisation. Mais en même temps des enjeux nouveaux  ont surgi qui sont moteurs de changement : multiples menaces sur la ressource, dont le changement climatique, baisse de la consommation, crise du modèle économique, etc)

- aller voir comment d’autres agglomérations ou pays affrontent ce problème et quelles solutions ils lui donnent.

 

Une réunion  plénière  a eu lieu de 22 juin 2015. Elle a permis  de mieux  identifier  les données  du problème et les thèmes à approfondir. Vous en trouverez le texte ci-dessous, ainsi que la présentation faite par Jean-Claude Deutsch.

Un programme de réunions  a été défini le 25 juin 2015, portant  sur les thèmes suivants,  confrontés chacun  à l'expérience d'autres agglomérations :
1-la ressource en eau:  comment sauvegarder quantité et qualité dans l'avenir? l'ampleur des  incertitudes et  la  gestion   mutualisée des  risques.  Les  obstacles, les limites   des   coordinations  actuelles.   Est-il   encore   possible   (et  «soutenable»)  de raisonner     opérateur  par   opérateur ?   la   révision    prévue    du   schéma   directeur d'alimentation en eau, un chantier  à relancer  ?

2-Que faire des disponibilités en eau qu'a développées chaque opérateur ? Optimiser l'usage de la ressource : rêve, ou nécessité ? L'expérience du passé: les interconnexions de gestion et les tentatives pour les promouvoir. Revenir à la vente par chacun de  ses excédents? Y a-t-il un marché ? peut-il y en avoir un?  Y a-t-il d'autres méthodes de coordination?
 
3-Coûts  et  prix  de l'eau:  quels  déterminants   du  coût  de  l'eau ?    la  décroissance   de  la consommation , le poids des frais fixes ; la sécurité  d'approvisionnement...Variété des prix dans la même agglomération: l'expérience historique de  l'agglomération parisienne

4- Gouvernance.  L'expérience historique en région parisienne : la prise en charge des grands services  en réseau et par contrast  la déréliction  de l'eau  potable.  L'expérience des  grands syndicats interdépartementaux et les leçons à en tirer. Dans toute  la France, la recomposition territoriale des services d'eau  est en marche: quelles tendances  se dessinent?

Mais un grave désaccord a surgi entre le Bureau de l'Observatoire et la Ville  sur ce sujet : nous avons alors décidé de suspendre ce programme jusqu'à  nouvel ordre.

 


Documents téléchargeables

Mis à jour le : 27 Juillet 2016
Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Nouveau commentaire

Les commentaires sont validés avant publication