La gestion des eaux pluviales en ville: le Plan Pluie à Paris


Fossé humide à Clichy Batignolles

 
Que faire des eaux de pluie ?
Le plus simple est de les envoyer directement à l'égout, mais cela surcharge les stations d'épuration, et fait courir le risque de débordements du réseau d'assainissement, et donc de pollution du milieu naturel, et d'inondations.
 
Dans un premier temps, on a cherché à stocker provisoirement l’eau de pluie, pour la renvoyer dans le réseau après l’orage ; cela a donné naissance à d’importantes installations (voir la présentation des actions mises en œuvre en Seine-Saint-Denis depuis plusieurs années pour une gestion intégrée de ses réseaux et les ouvrages de stockage du SIAAP) dont les résultats se sont avérés décevants.

 

D’où une nouvelle approche, pour gérer l’eau de pluie au plus près de l’endroit où elle tombe (la gestion dite "à la parcelle" des eaux pluviales) comme le montre l’expérience de Seine-Saint- Denis, et comme se propose de le faire le projet parisien. En effet, la Ville de Paris développe à son tour un outil spécifique en travaillant à l'élaboration d'un zonage pluvial, qui sera soumis à enquête publique avant d’être voté par le Conseil de Paris.

 

L’Observatoire a organisé le 3 décembre 2013 une rencontre sur cette thématique. Dans le prolongement de cette rencontre, l'OPE se propose d'organiser une conférence publique pour approfondir le sujet avant le début de l'enquête publique.

 

Vous pouvez retrouver l'intégralité des échanges de la rencontre de 2013.
Mis à jour le : 24 Juin 2016
Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Nouveau commentaire

Les commentaires sont validés avant publication